Les Hongrois majoritairement mécontents du bilan du gouvernement Orbán

Selon l’institut de sondage Medián, plus de 60% des hongrois seraient insatisfaits des politiques économiques menées par Viktor Orbán. Un quart des fidèles supporters du parti de droite du premier ministre (FIDESz) estiment que le pays est mené dans la mauvaise direction.

Seulement 2% des personnes interrogées pensent que la situation de la population  s’est nettement améliorée suite aux politiques d’Orbán et 17% perçoivent tout de même de légères évolutions positives pour les citoyens hongrois. A l’opposé, 37% affirment ne pas ressentir d’impacts des politiques gouvernementales. Pour 30%, la situation s’est aggravée.

D’après un précédent sondage Medián, 30% des personnes qui ont voté pour le FIDESz lors des élections législatives de 2010 ne « referont pas la même erreur ». Tandis que 46% des électeurs du FIDESz, s’ils ne mentionnent pas leur futur intention de vote, se disent tout à fait déçus de n’avoir pas vu d’amélioration.

Les mesures les plus impopulaires sont l’introduction de mise à pied sans justification dans le secteur public, la réduction des pouvoirs de la Cour Constitutionnelle et la refonte du système de retraite. Le nouveau régime concernant l’impôt sur le revenu et la loi sur les médias sont aussi largement impopulaires.