Les heures supp’ des pompiers seront finalement payées

Après des années de revendications et de batailles, les pompiers ont enfin obtenu gain de cause : Sandor Pintér, le ministre de l’Intérieur, a indiqué lundi 16 mai, que les heures supplémentaires effectuées par les pompiers entre le 1er mai 2004 (date d’entrée de la Hongrie dans l’UE) et 2007 leur seront payées.

Manifestation à Budapest le 6 mai

On se souvient de la manifestation du 6 mai dernier – une parmi les diverses actions qui secouent la Hongrie depuis le mois dernier – et de l’ambiance plutôt électrique entre Pintér et les syndicats des forces de l’ordre. Des fumigènes avaient été lancés devant le ministère de l’Intérieur tandis que les manifestants (pompiers, policiers, gardiens de prison, etc.) sommaient Pintér de sortir du bâtiment. Pendant son discours, entrecoupé de sifflets et de huées, Pintér s’est dit résolu à soutenir les intérêts et revendications des employés et a promis de donner aux pompiers l’argent qui leur revient de droit pour les heures supplémentaires travaillées.

Cette décision a été prise en collaboration avec les maires de Budapest Istvan Tarlos, de Györ Zsolt Borkai et de Kaposvar Karoly Szita.

La première étape sera de payer la moitié de la somme due aux pompiers encore en service. Sandor Pintér assure que le reste sera transféré avant le fin de l’année. D’autre part, il semblerait que des négociations soient en cours avec d’autres conseils municipaux pour étendre cette mesure.

Articles liés :

Cinq syndicats d’enseignants menacent d’entrer en greve

« La prochaine étape, les grèves »

Gros succès de l’euro-manifestation syndicale à Budapest

Une « Euro-manifestation » syndicale versus une « Euro-politique » d’austérité

Quelques trous de plus dans la ceinture hongroise…

Le programme complet des réformes économiques diffusé en anglais

Qui a dit « austérité » ?

Isma Hassaine Poirier

Journaliste

Membre de la rédaction de Hulala. Correspondante basée à Londres. Diplômée en science politique et en journalisme. Spécialisée en actualité politique et sujets de société.