Le journalisme suisse et le blanchiment de l’info Sarko

Dans la série Sarkozy de  Nagy Bocsa, famille hongroise particulièrement appréciée par notre rédaction francophone en Hongrie, la toile a enfin accouché, la semaine dernière, du reportage de la Télévision Suisse Romande, censuré en France, sur le travail de journaliste auprès du Président Nicolas Sarkozy.


Sarkozy : Vampire des médias

Ce document de 30 minutes décrit à quel point le métier est contrôlé par le pouvoir en France, notamment dans le cadre audiovisuel depuis 3 ans. Le passage de Sarkozy à France 3, sa bévue face à Laurent Joffrin lors de ses voeux à la Cour (à la Presse) en 2008, concernant la confusion éthymologique entre « monarchie » et « monarchie absolue de droit divin », l’encadrement abusif des journalistes à chaque déplacement présidentiel, le limogeage d’Alain Genestar de Paris-Match après l’affaire Cécilia, autant d’exemples où la griffe du chef de l’Etat y est analysée. La rédaction avait pour devoir de faire partager ce documentaire, que l’Elysée taxerait certainement de « blanchiment d’information », telle que l’expression y est utilisée. A déguster sans modération.

Articles liés :

La « nouvelle star » hongroise aux Guignols

L’écho français de « l’expo Sarko »

Sarkozy expose à Budapest

En France, tous les Hongrois ne sont pas les bienvenus

Les Sarkozy entre le 92 et la Hongrie

La France, nouveau fief de la future dynastie Sarkozy?