La sage-femme Ágnes Geréb lourdement condamnée

L’obstétricienne et sage-femme Ágnes Geréb a été condamnée en première instance à deux années de prison ferme et cinq ans d’interdiction d’exercer sa profession pour « pratiques négligentes » et « mise en danger de la vie de femmes et de leurs enfants ».

Mme Geréb devra aussi payer 2 millions HUF de dommages et intérêts. Elle pourra néanmoins bénéficier d’une liberté conditionnelle au terme d’une année d’emprisonnement.

Le procureur et son avocat ont fait appel de cette décision particulièrement sévère qui va bien au-delà des réquisitions du Procureur qui réclamait de la prison avec sursis.

Cette femme, bien connue en Hongrie pour défier le pouvoir en continuant à assister des naissances à domicile, malgré l’interdiction de telles pratiques par les autorités, avait été arrêtée le 5 octobre après qu’une naissance qu’elle assistait nécessite une intervention des secours.

Article lié :