L’Euro c’est bien…chez les autres

Au cours d’une conférence de presse tenue vendredi, le premier ministre hongrois s’est félicité de la volonté des Européens de renforcer l’euro qui a « un avenir brillant« , mais a estimé que la Hongrie avait ses propres problèmes domestiques à régler avant de songer à adopter la monnaie unique.

La Hongrie est de plus en plus pessimiste quant à sa date d’entrée dans la zone euro. L’adoption de l’euro est « inimaginable avant 2020« , a estimé Viktor Orban. Selon lui, les conditions d’adhésion seront modifiées d’ici cette date et exigeront une harmonisation fiscale entre les différents Etats membres, ce qui nuirait à la compétitivité de la Hongrie.

Dans l’esprit du premier ministre hongrois, l’adoption de l’Euro avant 2020, qui était « peu probable » il y à encore quelques jours, est devenue aujourd’hui « inimaginable« . Au mois de janvier dans le Wall Street Journal, il avait été un peu moins catégorique, estimant qu’ « il est peu probable que l’Euro soit introduit en Hongrie avant 2020« . « La conjoncture nous montre qu’il n’est pas préférable de faire partie de la zone euro », avait-il ajouté.

Articles liés :

La rigueur de Viktor Orbán sur les retraites, le chômage et… l’Euro

Nouvelle passe d’armes entre la Hongrie et le FMI