Jobbik brûle le drapeau européen

Le parti d’extrême-droite a rassemblé plusieurs centaines de sympathisants samedi après-midi devant le siège de la Commission européenne à Budapest, pour réclamer la sortie de la Hongrie de l’UE.

Crédit : hu-lala

Le leader du parti Gabor Vona a dénoncé « une violation de la souveraineté hongroise » et « une déclaration de guerre » de la part de Bruxelles. Il a également demandé la tenue d’un référendum pour la sortie de l’Union européenne.

Les uniformes de plusieurs associations citoyennes liées au parti, ses « milices », étaient visibles dans le rassemblement : ceux de la « Új Magyar Gárda », de la « Magyar Nemzeti Gárda » et de la « Szebb Jövoért Polgáror Egyesület ».

Sur scène, un drapeau européen a été brûlé en fin de manifestation par un député du parti.

La manifestation était aussi et surtout destinée à mettre la pression sur le gouvernement de Viktor Orban, en pleine négociation avec le FMI et l’UE pour éviter l’insolvabilité.

Articles liés :

Ce que l’opposition dit de la Constitution

Le nouveau programme de Jobbik : Béla IV au secours de la Hongrie

Gabor Vona fait son show au parlement

Selon Jobbik, il n’y a pas de démocratie en Hongrie actuellement

La ségrégation pour éviter « la guerre civile »

Orbán prend ses distances avec l’extrême-droite

Tensions communautaires en vue

Le jeune Jobbik convoite les Affaires Etrangères

L’Europe au Jobbik!

Européennes : l’abstention et la droite

Un 24 octobre fondateur pour Jobbik

God save the Jobbik