«No-go-zones» en Europe : l’exécutif hongrois tourné en dérision

Dans le cadre du référendum du 2 octobre sur le mécanisme européen de répartition des réfugiés, les arguments brandis par le gouvernement hongrois en faveur du «non» commencent à se retourner contre lui.
L'affaire ne fait surface qu'aujourd'hui dans les médias, mais elle remonte au printemps dernier avec la mise en ligne par le gouvernement hongrois d'un site internet destiné à promouvoir le référendum «anti-migrants» qui se déroulera le 2 octobre prochain. On peut lire sur ce