La Hongrie adoptera-t-elle un jour l’euro ?

La monnaie unique européenne ne fait pas vraiment rêver les dirigeants hongrois. Le gouverneur de la banque centrale hongroise vient de déclarer que l’adoption de l’euro par la Hongrie n’aurait pas lieu avant encore une quinzaine d’années.

Dans une interview publiée mardi dans le journal quotidien allemand Frankfurter Allgemeine Zeitung, le gouverneur de la Magyar Nemzeti Bank, György Matolcsy, à considéré que l’euro n’est pas très attrayant et que son adoption ne pouvait être envisagée avant l’horizon 2031.

En tant que membre de l’Union européenne, depuis 2004, la Hongrie a pourtant théoriquement le devoir d’adopter sa monnaie commune. Le traité d’Athènes signé en 2003 qui a consacré le cinquième élargissement de l’Union européenne à dix pays dont la Hongrie, stipule que les nouveaux États membres «doivent rejoindre l’union économique et monétaire à partir de la date d’adhésion».

Au cours des années 2000, l’adoption de l’euro était une priorité pour les gouvernements socialistes-libéraux et la chose semblait acquise à l’horizon 2010. Mais la crise financière et économique est passée par là en 2008, et l’arrivée au pouvoir du gouvernement souverainiste Fidesz-KDNP a gelé le processus. Depuis, le flou est entretenu.

«L’adhésion à la zone euro est peu probable avant 2020», peut-on lire sur le site du gouvernement. Dans son discours sur l’état de la Nation, adressé à la fin du mois de février, le premier ministre Viktor Orbán a considéré que l’adoption de l’euro n’allait pas de soit, qu’elle restait en débat et que ce débat serait «le grand défi intellectuel et le débat passionnant des quelques prochaines années». Bref, l’euro en Hongrie est repoussé aux calendes…grecques.