The Grand Budapest Hotel : le film qui n’a de Budapest que le nom

Les amateurs de réalisme historique et ceux qui rêvent de retrouver une reproduction de la Hongrie d’entre-deux guerres doivent être prévenus : il ne s’agit pas du tout de cela dans le nouveau long métrage de Wes Anderson. Dans un pays imaginaire, au milieu de guerres inventées, c'est plutôt une ambiance romanesque inspirée de l’Europe de l’Est en général que l’on trouvera dans The Grand Budapest Hotel . . .

Marion Decome