Endettés en devises : le gouvernement arrête les frais à Ócsa

Le projet était à l'arrêt depuis plusieurs années et rapidement après son lancement il s'était avéré qu'il n'irait jamais à son terme. Ce projet, c'était la construction de 500 habitations à loyer modéré à Ócsa, une petite commune au sud-est de Budapest, pour y héberger des familles qui s'étaient trouvé surendettées après avoir contracté des prêts pourris en franc suisse, en yen ou en euro, puis expulsées de chez elles . . .

Abonnez-vous à Hulala

1€ le premier mois
puis à partir de 
2€50/mois
sans engagement de durée