Elargissements de l’UE : les divergences franco-hongroises

En déplacement à Budapest jeudi en vue de préparer la présidence hongroise de l’Union Européenne, le Ministre français des affaires européennes, M. Laurent Wauquiez, a exprimé ses réserves quant à la volonté de la Hongrie d’élargir l’espace Schengen à la Roumanie et à la Bulgarie et a estimé que la place de la Turquie n’était pas dans l’UE.

Malgré les nombreux points d'entente sur les sujets évoqués entre le ministre français et son homologue hongroise, Mme Györi, il subsiste tout de même un sujet de désaccord profond entre la France et la Hongrie : l’entrée de la Roumanie et de la Bulgarie dans l’espace Schengen et une future candidature turque. On le sait, la Hongrie a fait de l’adhésion à Schengen de ses deux voisins de l’Est l’un des principaux objectifs de sa présidence. Cette position diplomatique est une constante de la politique hongroise qui cherche avant tout à repousser la frontière contraignante . . .

Corentin Léotard