Education : c’est reparti comme en 40?

Au moment du retour en arrière amorcé dans les médias, le nouveau gouvernement conservateur hongrois a également donné, ce mois-ci, des indices quant à sa vision de l’Education à la rentrée… Et le style ne change pas.

« Travail, famille, … »

Il y a des déclarations officielles qui, en 2010 et au regard de l’histoire, glacent le sang. Le 11 juin dernier à Budapest, lors d’une conférence de presse sur la nouvelle politique d’Education, la secrétaire d’Etat Rózsa Hoffmann a déclaré que l’enseignement en Hongrie serait dorénavant basé sur cinq piliers formant une même unité : « le travail, la famille, le foyer, l’ordre et la santé ».

Les bonnes moeurs, un prétexte pour prévoir un rappel à l’ordre social?

La transmission de ces valeurs, qui font écho à celles citées par Orban le 11 avril dernier, au soir du premier tour de son élection au poste de Premier ministre, serait indissociable de la qualité de l’enseignement et de l’éducation des enfants. Selon le ministère de l’éducation et selon Làzàr Jànos, chef de la Fidesz, pour que la Hongrie parvienne à retenir ses « cerveaux » en son sein, cette ligne directrice devrait permettre l’égalité des chances pour tous, sans qu’elle soit basée sur des critères raciaux, mais bien sociaux. Il n’est pas sûr, cependant, que cela garantisse aux jeunes hongrois l’émancipation personnelle et l’apprentissage de la pratique de la pensée critique.

Source : magyarhirlap.hu

Articles liés :

« L’unité, l’ordre et la sécurité »

Le billet de Patochka : « Allons enfants ! »

Des étudiants étrangers pour sauver les facs hongroises

L’Enseignement prend cher

Discrimination scolaire : L’Etat hongrois mis en cause

Emprisonnés pour l’absentéisme scolaire de leurs enfants