Déficit budgétaire de 2009 : le compte n’y était pas

Le déficit public hongrois de 2009 a été révisé à la hausse, à 4,4% du PIB, contre 3,9% auparavant, a confirmé vendredi le Bureau central des statistiques KSH, suite à l’annonce du premier ministre Viktor Orban à la télévision TV2 jeudi soir.

Pour respecter certaines règles comptables, 120 à 130 milliards de forints pèseront en plus sur le budget de l’année dernière, dont les comptes avaient pourtant été adoptés à l’unanimité à l’Assemblée au printemps.

Le ministre György Matolcsy a annoncé vendredi à l’issue du Conseil des ministres de l’économie et des finances de l’Union européenne qu’aucune mesure de rigueur supplémentaire ne serait nécessaire pour atteindre en 2010 l’objectif de déficit de 3,8% du PIB. La nouvelle taxe bancaire devrait en effet rapporter environ 200 milliards de forints au budget de l’Etat. Il faut rappeler qu’en contre partie du prêt de 20 milliards d’euros accordé par le FMI à l’automne 2008, la Hongrie s’est engagée à ramener son déficit à 3,8% du Produit intérieur brut (PIB) en 2010 et 3% en 2011.

Articles liés :

Le déficit du budget de l’Etat supérieur aux prévisions en 2009

Inondations : les larmes de crocodile des assurances

A quoi joue le gouvernement ?

« Le FMI doit changer de point de vue »