Hommages à un héros du water-polo

Kalman MarkovitsKalman Markovits, deux fois champion olympique de water-polo avec la Hongrie, est décédé samedi de sa maladie à l’âge de 78 ans. Hier, le Premier Ministre Bajnai lui-même lui rendait hommage : “sa mort n’est pas seulement une grande perte pour les amateurs de sport, mais pour la nation toute entière”. Et d’ajouter : “Markovits et ses coéquipiers ont donné espoir et fierté aux Hongrois lorsqu’ils en avaient le plus besoin”.

En effet, il a contribué au titre olympique hongrois en 52 à Helsinki, en jouant 6 rencontres et en marquant 3 buts. Mais la médaille d’or dont la Hongrie est la plus fière est certainement la seconde, en 56 à Melbourne, où Markovits avait joué le même nombre de matchs et scoré autant que 4 ans auparavant. La victoire de 56 a une très haute valeur symbolique pour les Hongrois, puisque leur place en finale a été gagnée dans un “bain de sang” contre l’URSS, lorsque le climat politique en Hongrie était très hostile à l’occupation russe. Cette demi-finale est, aujourd’hui encore, considérée comme une prémonition de la révolution qui allait éclater quelques mois plus tard à Budapest.

En 1960, à Rome, Kalman Markovits participait à ses dernières olympiades. Il a joué 4 matchs et marqué un but, mais les favoris de la sélection hongroise n’ont obtenu “que” la médaille de bronze.

Pas encore de commentaire

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publié.

Vous devez utiliser ces codes et attributs HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>