Contre le vélo, le maire de Budapest met ses menaces à exécution

Le maire de Budapest, István Tarlós, a un sens très personnel des priorités. Alors que le bilan de la capitale est très mitigé en terme de qualité de l'air et que de plus en plus de problèmes de congestions automobiles se font sentir en ville, l'édile conservateur a décidé de frapper fort... Son objectif : entraver autant que possible la circulation à bicyclette !
István Tarlós est un homme politique à l'ancienne et il en est plutôt fier. Non content de gouverner sa ville au doigt mouillé, en revendiquant son «bon sens paysan», le voici qu'il fait de la guerre contre le «terrorisme du vélo» la mère des batailles. Selon lui, la régie des transports BKK, dirigée entre 2010 et 2014 par Dávid Vitézy, est allée trop loin dans sa politique pro-cyclistes. Que l'on songe à l'autoroute à vélo le long du Danube côté Buda, aux nombreux contre-sens cyclables dans le centre de Pest ou même aux confortables cheminements consacrés à la . . .