Cinéma : la 18e édition du festival Titanic à l’arrachée

En temps de crise économique, la culture donne bien souvent des leçons à ceux qui ne jurent que par les "gros sous". Titanic (malgré son nom) a toujours été un petit festival international de cinéma loin d'avoir une réputation mondiale, mais il est la référence du genre en Hongrie. Froufrous et paillettes mis à part, il n'a pourtant pas grand chose à envier aux "grands" sur le plan du line-up. Cette année, faute de soutien financier de l'Etat hongrois, il a lieu in extremis et sa durée a d'ailleurs été réduite à 8 jours au lieu de la dizaine habituelle. Malgré tout, Titanic est encore bien là et n'offre pas moins de 52 films venant de 20 pays différents au public hongrois. Chapeau . . .