À Budapest, guerre des nerfs autour du métro 3

Incidents à répétition, freins qui prennent feu, interruptions inopinées du trafic : la ligne 3 du métro de Budapest n'en finit pas de défrayer la chronique. Depuis plusieurs mois, la question de sa rénovation provoque une guerre des nerfs entre le maire de la ville et le gouvernement.
La circulation du métro 3 a été suspendue mardi dernier, en raison de la fumée qui s'échappait d'un wagon au niveau de la station Deák Ferenc tér. Si le trafic a repris rapidement, cet incident s'inscrit dans la longue série des tracas qui perturbent régulièrement depuis plusieurs années le voyage de ses dizaines de milliers d'usagers quotidiens. Si ces derniers "ne sont pas en danger" selon les mots du maire de Budapest István Tarlós, il existe de sérieux risques pour que les prochains contrôles techniques conduisent la régie des transports BKV à interrompre brutalement l'exploitation commerciale de la ligne. "S'il faut attendre que le trafic soit suspendu de façon impromptue pour commencer les travaux, ce sera un scandale politique", a-t-il . . .

Ludovic Lepeltier-Kutasi