Bratislava dit « non au fascisme, à l’intolérance et à la xénophobie »

L'info date de plusieurs jours mais mérite l'attention. Un millier de personnes sont descendues dans la rue le samedi 11 mars dans une marche contre l’extrémisme et le fascisme dans le centre historique de Bratislava. Quelques jours en amont de l'anniversaire de la création de la République Slovaque le 14 mars 1939, alliée à l'Allemagne nazie, cette manifestation était une réponse aux rassemblements d'extrémistes qui ont pour habitude de venir commémorer cette période par un recueillement sur la tombe de Jozef Tiso.
Bratislava, correspondance - Parmi les manifestants, un certain nombre d'hommes politiques ont répondu à cette initiative de l'association Bratislava bez nackov (Bratislava sans fascistes), dont le maire de Bratislava Ivo Nesrovnal et le gouverneur de région Pavol Freso. Les manifestants se sont rendus notamment sur la place proche du Danube Rybné námestie où se trouve un mémorial de l'Holocauste, en lieu et place de l'ancienne synagogue détruite par les communistes pour la construction du pont principal de la ville SNP.

Dans . . .