Baston à Gyöngyöspata !

Mercredi après-midi, une altercation a éclaté entre deux groupes d’individus à Gyöngyöspata. La dispute s’est rapidement changée en mêlée générale entre les hommes qui se sont armés d’outils. Trois personnes ont été légèrement blessées selon Levente Lázár, le porte-parole de la police du comitat de Heves.

Suite à un appel téléphonique, la police est arrivée en force mercredi après-midi dans le village.  D’après les informations divulguées par les forces de l’ordre, se sont deux groupes de villageois qui se seraient battus « suite à une divergence d’opinion ». Trois hommes ont été arrêtés, les causes exactes de la rixe ne sont pas encore claires, les interrogatoires sont en cours.

La bagarre n’a absolument aucun lien avec les tirs qui ont visé le maire du jobbik, Oszkár Juhász, lundi dernier, a affirmé la police. Suite à cela, le Fidesz avait demandé au maire de ne pas faire appel aux milices d’extrême-droite.

En réponse à l’attaque dont a été victime le maire de Gyöngyöspata, le président du Jobbik, Gábor Vona, avait généreusement proposé son aide à Oszkár Juhász et déclaré qu’ils allaient « se protéger les uns les autres ». En outre il avait déclaré n’avoir aucune information sur un éventuel défilé de la Nouvelle Garde Hongroise dans le village.

Sources : NOL.hu, Index.hu

Articles liés :

Vincent Baumgartner

Étudiant

Collaborateur occasionnel de Hulala. Étudie à l'Institut de hautes études internationales et du développement (Genève)