Ármin Vámbéry, un orientaliste en habit de derviche

Si les orientalistes et leurs cabinets de curiosités apparaissent au XVIIe siècle en Europe, il faudra attendre la seconde moitié du XIXe siècle pour voir naître une génération de turcologues, sinologues, mais aussi coptologues, arménologues... se lancer à la découverte de l'Asie jusqu'à ses confins, pour confronter les évidences héritées de la Renaissance aux cultures exotiques. A la fois géographe, linguiste et voyageur, Ármin Vámbéry fait partie de ces pionniers. Né dans une famille juive de Szentgyörgy en Haute-Hongrie, il se lance en 1857 dans

Ludovic Lepeltier-Kutasi