L’enseignement prend cher

Depuis la rentrée, ce sont 6576 postes d’enseignants qui ont été supprimés en Hongrie, selon le Ministère de l’Education Nationale. Ce chiffre inclue 600 départs à la retraite, dont ceux qui ont cessé d’enseigner volontairement. Le nombre de licenciements purs et simples n’a cependant pas été transmis.

Le Ministère s’est vu obligé de divulguer ses chiffres à la demande du quotidien de droite Magyar Nemzet, proche de l’opposition. Celui-ci a proposé, après avoir publié l’info, que les professionnels de l’éducation ayant été renvoyés s’en remettent aux 20 milliards de forints (74 millions d’euros) du programme de reconversion prévu par le gouvernement.