« Partout en Europe, le moteur de l’anti-tziganisme, c’est la peur du pauvre »

Entretien avec Ludovic Lepeltier, diplômé en géographie de l'Ecole des hautes études en sciences sociales (Paris), auteur d'un mémoire de recherche sur les processus de marginalisation de la grande précarité à Budapest et membre du réseau Urba-rom. Ludovic Lepeltier est aussi un contributeur occasionnel de HU-lala . . .

Abonnez-vous à Hulala

1€ le premier mois
puis à partir de 
2€50/mois
sans engagement de durée